3 rue Albert Jacquemin 88120 VAGNEY
  • Tél: 03 29 24 70 22
Click & collect
Vente en ligne

Avis de nos clients

Livraison et paiement

VOSGES ATMOSPHERES D'UN VIEUX MASSIF - Librairie des Vosges - LE CHIQUITO MAISON DE LA PRESSE  - Voir en grand
VOSGES ATMOSPHERES VERSO.JPG - Voir en grand
15,00€ TTC
- +
  • Quantité nette : 1 pièce, soit 15€/pièce
  • Poids (g) : 880,000
  • Condition : Neuf
Note moyenne
Click & collect gratuit
Livraison : 9,00 €
  • Ses crêtes arrondies et son point culminant à 1424 mètres d'altitude lui valent parfois le surnom sympathique de "montagnes à vaches". Cependant, par son passé géologique tourmenté, le Massif vosgien se distingue de ses voisins alpestres. Si son côté ouest, s'inclinant vers la Lorraine, lui donne un aspect tranquille, son flanc est, avec ses ravins et ses pentes plus abruptes, protège, en bon gardien, la plaine alsacienne. Avec une ligne de crête se profilant sur un axe nord-sud, il connaît des conditions climatiques très contrastées. Recevant de plein fouet les courants d'ouest venus tout droit de l'océan, il s'impose en barrière naturelle. Voilà pourquoi il mue au rythme des vents, tantôt empaqueté de nuages lourds ou baigné par des pluies abondantes, tantôt enveloppé d'écharpes de brouillard aussi soudaines que silencieuses, avant de se laisser recouvrir par un généreux tapis blanc pour les longs mois d'hiver. Sur ses sommets, le froid inflige une très grande rigueur mais, lorsque les rideaux de brumes s'étirent doucement et que le ciel lui accorde son bleu le plus pur, c'est pour mieux partager sa chaleur et sa lumière. Ainsi, riche de sa diversité, le massif des Vosges nous dévoile le secret de ses charmes et nous offre une multitude de panoramas exceptionnels et variés, reposants ou tourmentés, une faune et une flore abondantes contribuant à sa beauté sauvage. Son climat rude ne le rend pas moins accessible. Ainsi depuis des millénaires, il s'est laissé façonner en accueillant les hommes. Celtes, Gaulois, Romains, Alamans, Francs, Carolingiens ont foulé son sol. On dit même que Charlemagne appréciait ses forêts giboyeuses. Aujourd'hui, un autre homme lui voue une passion et semble fixer le temps. Pierre Colin, photographe averti, à l'oeil vif et artitique, vous propose de découvrir les Vosges dans une palette de couleurs inhabituelle et d'apprécier les atmosphères de ce vieux massif.

    Présentation de l'éditeur
    Ses crêtes arrondies et son point culminant à 1424 mètres d'altitude lui valent parfois le surnom sympathique de "montagnes à vaches". Cependant, par son passé géologique tourmenté, le Massif vosgien se distingue de ses voisins alpestres. Si son côté ouest, s'inclinant vers la Lorraine, lui donne un aspect tranquille, son flanc est, avec ses ravins et ses pentes plus abruptes, protège, en bon gardien, la plaine alsacienne. Avec une ligne de crête se profilant sur un axe nord-sud, il connaît des conditions climatiques très contrastées. Recevant de plein fouet les courants d'ouest venus tout droit de l'océan, il s'impose en barrière naturelle. Voilà pourquoi il mue au rythme des vents, tantôt empaqueté de nuages lourds ou baigné par des pluies abondantes, tantôt enveloppé d'écharpes de brouillard aussi soudaines que silencieuses, avant de se laisser recouvrir par un généreux tapis blanc pour les longs mois d'hiver. Sur ses sommets, le froid inflige une très grande rigueur mais, lorsque les rideaux de brumes s'étirent doucement et que le ciel lui accorde son bleu le plus pur, c'est pour mieux partager sa chaleur et sa lumière. Ainsi, riche de sa diversité, le massif des Vosges nous dévoile le secret de ses charmes et nous offre une multitude de panoramas exceptionnels et variés, reposants ou tourmentés, une faune et une flore abondantes contribuant à sa beauté sauvage. Son climat rude ne le rend pas moins accessible. Ainsi depuis des millénaires, il s'est laissé façonner en accueillant les hommes. Celtes, Gaulois, Romains, Alamans, Francs, Carolingiens ont foulé son sol. On dit même que Charlemagne appréciait ses forêts giboyeuses. Aujourd'hui, un autre homme lui voue une passion et semble fixer le temps. Pierre Colin, photographe averti, à l'oeil vif et artitique, vous propose de découvrir les Vosges dans une palette de couleurs inhabituelle et d'apprécier les atmosphères de ce vieux massif.
    Biographie de l'auteur
    Pierre Colin est né en Lorraine. La profession de son père l'a amené à beaucoup voyager durant toute sa jeunesse et lui a laissé le goût de la découverte d'autres pays, de leurs peuples et cultures, ainsi que de nouveaux environnements géographiques. Après un début de scolarité en Ecosse (en langue anglaise), il a poursuivi ses études en France. Et son attirance naturelle pour l'harmonie des couleurs et la Beauté sous toutes ses formes l'a conduit à entrer à l'Ecole de l'image d'Epinal (Ecole des Beaux Arts), où sa passion pour la photographie est devenue une évidence. Sa participation photographique à un livre, Notables en uniformes pour les fêtes de cérémonies, 1789 à 1989, s'est faite alors qu'il était encore élève à l'Ecole de l'image. Il enchaîne ensuite diverses fonctions toujours liées à l'image : photographe de presse pour le quotidien La Liberté de l'Est ; photographe-filmeur dans une station des Alpes ; caméraman-cadreur pour Image-Plus TV - Epinal ; caméraman pigiste pour FR3 Lorraine ; photographe-caméraman pour un consortium industriel. Il a également réalisé des créations infographiques de logos, de panneaux et de plaquettes publicitaires pour des sociétés industrielles et commerciales françaises et étrangères. Au cours de séjours à l'étranger. il a régulièrement mixé les "emplois alimentaires" à la constitution de travaux photographiques : Malaisie, Ecosse, Pérou, Floride, Québec, etc. Récemment, il a vécu plusieurs années en République dominicaine, expérience qui lui a inspiré le livre République dominicaine - couleurs d'un pays, paru aux éditions Pages du Monde en février 2013. De retour au pays, entre janvier 2012 et septembre 2013, Pierre Colin s'est lancé avec passion dans la constitution d'un capital d'images sur le massif vosgien dont sont extraits les clichés de cet ouvrage. Né à La Bresse, au coeur des Hautes-Vosges, René Vincent-Viry commence son "parcours pictural" en 1966 comme apprenti peintre en bâtiment. Après quoi il étudiera, à l'école Blot de Reims, la décoration et la publicité, domaines dans lesquels il exercera à Nancy pendant plusieurs années. Etabli à son compte dès 1973, il développera ses compétences clans la décoration, l'enseigne, la sérigraphie, la création publicitaire. En 1994, il opère un choix décisif. Décors d'opéra et de théâtre, particulièrement au Grand Théâtre de Genève, restaurations de peintures anciennes en Alsace et sur les chemins du baroque savoyard, créations de fresques et trompe-l'oeil pour une clientèle variée seront désormais son quotidien. En 2003, il opte pour le statut d'artiste peintre et ouvre sa propre galerie. Du figuratif en passant par le suggestif, pour aller jusqu'à l'abstrait, il a atteint aujourd'hui la période de sa vie où il peut se consacrer à ses toiles et préparer diverses expositions. Parallèlement à la peinture, il se passionne pour le théâtre depuis quarante ans. Auteur et metteur en scène, créateur d'une compagnie de théâtre et d'activités littéraires, il affectionne également l'écriture et c'est fort aimablement qu'il a accepté de prêter sa plume à ce livre.