3 rue Albert Jacquemin 88120 VAGNEY
  • Tél: 03 29 24 70 22
Click & collect
Vente en ligne

Avis de nos clients

Livraison et paiement

PIQUANTE PIERRE 20 ET 21 SEPTEMBRE 1944 - Librairie des Vosges - LE CHIQUITO MAISON DE LA PRESSE  - Voir en grand
piquante pierre verso.PNG - Voir en grand
22,00€ TTC
  • Poids (g) : 480,000
  • Piquante Pierre, dernière bataille de la Résistance, Vosges - 20 et 21 septembre 1944

    Cet ouvrage apporte une nouvelle vision de l'histoire du maquis de la Piquante Pierre. Il ne se contente pas de relater les événements du maquis perçus par les acteurs de l'époque. Son but est d'analyser la situation et les combats du maquis dans le contexte plus global des événements de septembre 1944, que ce soit au niveau de la Résistance dans les Vosges ou de la conduite de la guerre sur le front Ouest. Une attention particulière est donnée au rôle des éléments parachutés ainsi qu'aux unités allemandes ayant participé à l'attaque. La cause essentielle de la destruction du maquis de la Piquante Pierre réside dans l'arrêt momentané de l'avance alliée dû à l'étirement des lignes logistiques. Il n'en demeure pas moins que la présence de ce maquis à l'arrière de l'armée allemande est la raison indirecte de la prise de Remiremont par les Américains.

    La fin du maquis des Glières, première bataille de la Résistance, se compare à celle du maquis de la Piquante Pierre. La résonance en France est forte pour le maquis alpin dans le climat d'attente de 1944 et faible pour le maquis vosgien dans l'ambiance de la Libération. Le sort tragique des deux maquis présente toutefois un point commun : la mauvaise coordination entre les forces alliées et les formations de la Résistance ; ces dernières se trouvent dans des situations non maîtrisables et, en définitive, sont abandonnées à leur sort. à ceux qui ont joué leur vie dans une partie terriblement disproportionnée - et à ceux qui l'y ont perdue - cette histoire en hommage.